mai 15

L’Australie offre une seconde vie à ses cartouches laser

hp recyclage

 

Le problème de la pollution générée par les cartouches est toujours d’actualité, certains pays semblant encore faire l’impasse sur les solutions proposées pour transformer ou recycler les cartouches d’encre. A contrario, d’autres pays ont décidé, semble-t-il de faire du recyclage leur cheval de bataille.

C’est le cas de l’Australie où les cartouches laser connaissent tous, quasi sans exception, une seconde vie. Mis en place depuis 2003, le programme C4PA  (Cartridges for Planet Ark ), fondé en partenariat avec HP, propose ainsi aux possesseurs de toner des solutions gratuites et vertes pour leurs anciennes cartouches.

Au lieu ainsi de finir dans une décharge à ciel ouvert, l’ancien consommable se verra démanteler afin d’être transformé en d’autres produits : des stylos, des règles ou des tables de pique-nique. Mieux encore, on fabrique désormais les routes avec du toner ! Le TonerPave est en effet une alternative à l’asphalte normal, générant 23% moins de carbone à ce niveau. À noter que cet asphalte alternatif se compose également d’huile de moteur usagé et de caoutchouc.

Outre le fait de transformer les cartouches laser en objets ou matière autres, celles-ci sont également démontées, recyclées et mélangées à d’autres types de plastique afin de créer de nouvelles cartouches.

Selon Ben Vivoda, porte-parole de HP dans la zone Pacifique Sud, cet engagement et engouement démontrent à quel point la compagnie américaine cherche à promouvoir l’impression verte, en offrant un cycle de reproductions quasi perpétuelles à ses cartouches.

À voir désormais si ce genre d’initiative risque, sur le long terme, risque de se répandre dans d’autres pays.

Entrez la légende de la vidéo ici
mar 08

Impression laser : Hong Kong et Xerox passent au vert

 

cartridge-green

 

L’impression verte essaye désormais de s’imposer dans les bureaux et les têtes pensantes de la marque Fuji Xerox veulent transformer l’île de Hong Kong en un endroit plus propre et responsable au niveau de l’impression.

Selon Herbert Hui, président de la branche locale de Xerox, la compagnie s’est donné pour mot d’ordre d’aider les compagnies de la ville à réduire drastiquement son taux d’émission de carbone, au travers de diverses initiatives comme le recyclage des imprimantes de bureaux mais aussi des services spécialisés . Ainsi, la marque vient de lancer cette semaine un nouveau service, permettant aux compagnies de vérifier et d’analyser le taux de consommation de papier et d’énergie. Mieux encore, les bureaux disposeront de leur propre système de dépôt de cartouches laser usagées, afin d’en faciliter le transport vers un lieu de traitement.

Depuis 2004, la compagnie a établi son programme de gaspillage zéro, en collectant par exemple des consommables dans toute l’Asie. Lesdites cartouches laser seront ensuite dispatchées dans 88 catégories différentes, du métal en passant par le plastic et le verre, avant d’être traitées dans un centre de recyclage en Thaïlande. Toujours selon Hui, Hong Kong se dirige graduellement vers un projet de ville dépourvue d’émission nocive de carbone. L’an dernier, le département environnemental de la ville a même sorti un rapport mettant en exergue les mesures prises par le gouvernement afin de lutter contre le changement climatique.

c1823234-e524-11e5-9c87-1b0e9fb1e112_1280x720

Lutter contre la pollution générée par les cartouches laser semble prendre de l’essor, en espérant désormais que ce type d’initiative se repende désormais dans le reste du monde.

Entrez la légende de la vidéo ici
mar 03

Ricoh : la marque au cœur du recyclage de cartouche

laser toner cartridge

Ricoh n’est peut-être pas l’un des cadors de l’impression laser, mais la marque a depuis longtemps mis un point d’honneur à faire de la lutte contre la pollution l’un de ses chevaux de bataille.

Le recyclage de cartouche n’est peut-être pas très répandu mais le constructeur japonais s’attache régulièrement à allier impression et écologie. A ce jour, ce sont près de 4,000,000 d’éléments qui ont été récupérés au travers des différents centres de recyclages situés en Europe. Le professionnel ou le particulier pourra ainsi faire appel au portail web de la marque, qui propose des solutions pour renvoyer les toners usagés de manière gratuite. Ainsi, ce sont près de 350 retours qui sont gérés au quotidien, et le chiffre est en hausse constante.

Afin de maximiser l’efficience du système de retour des éléments réutilisables ou recyclables, Ricoh a mis au point système , le RAMS (pour Ricoh Asset Management System ) . Avec ce procédé, le constructeur est en mesure de scanner et identifier les pièces au travers de leur numéro de série. Cela créé une base de données facilitant ainsi la distribution des toners auprès des entreprises de recyclages agréés. ricoh-constructeur

Avec ce modus operandi privilégiant la récupération au maximum, Ricoh a réussi en 2001 à n’envoyer quasi aucune cartouche laser à la poubelle. Un bel exploit qui prouve qu’une bonne infrastructure et de la volonté peuvent permettre une chute drastique de la pollution liée aux consommables. Rappelons que ce sont près de 300 millions de cartouches qui finissent chaque année à la poubelle ou dans la nature.

Entrez la légende de la vidéo ici