juin 19

La nouvelle imprimante qui réimprime de Toshiba

 

toshiba

Lorsqu’il s’agit d’utiliser des feuilles pour imprimer, il arrive parfois que l’on en gaspille un peu trop, au grand dam de ceux cherchant à faire des restrictions à ce niveau. Fort heureusement, les têtes pensantes nous font parfois part de leurs découvertes, permettant aux utilisateurs d’imprimer de manière plus intelligente, voire verte !

C’est le cas de la marque Toshiba qui vient de sortir une imprimante, la e-STUDIO4508LP, au principe original. Si vous pourrez imprimer des documents « normaux » en utilisant du toner noir, vous pourrez également utiliser un toner bleu qui pourra être effacé afin de pouvoir réutiliser les feuilles en question. Un bon moyen de faire des économies tout en aidant au recyclage. Vous pourrez ainsi imprimer et réutiliser la même feuille jusqu’à cinq fois.

Selon Bret Davies, responsable de la branche australienne et néo-zélandaise de Toshiba , la firme a pris en compte le fait que les employés voulaient, certes, imprimer de manière plus écologique, mais qu’ils devaient aussi se plier à des impératifs de temps. La nouvelle imprimante du constructeur permettrait ainsi de centraliser ces différents aspects, offrant aux employés de bureau une expérience de travail inédit. Avoir la possibilité de réutiliser une feuille imprimée pourrait permettre une baisse significative de la consommation de papier (près de 80%), a-t-il rajouté.

toshiba2

Même si cette technique n’est pas nouvelle (on pense à la Prepeat, l’imprimante qui jette l’encre), cette technique offre des perspectives d’impressions des plus intéressantes. Gageons que les autres constructeurs se caleront à leur tour sur ce type de modus operandi pour leurs futures imprimantes.

 

juin 10

Lexmark présente ses nouvelles imprimantes A3

lexmark

Lexmark vient de dévoiler sa nouvelle gamme d’imprimantes laser, se spécialisant dans les impressions de type A3. Ce ne sont pas moins de neuf modèles qui sont sorties des usines de la firme, avec des nouvelles capacités qui devraient ravir les clients.

Sorties sous la bannière CS920/CX920, ces nouvelles imprimantes laser mettent l’emphase sur les caractéristiques suivantes :

  • Les MFP CX924 seront les modèles les plus rapide, capables d’imprimer jusqu’à 65 pages couleur par minutes. Les CX920 ne seront pas en reste, proposant aux utilisateurs des scans ultra rapides. Dans les deux cas, les capacités en feuille seront particulièrement élevées, les deux pouvant en accueillir jusqu’à 6650.
  • Toutes les imprimantes seront pourvues d’un écran tactile de 10 pouces, et seront utilisables à l’aide d’appareils extérieurs tel les smartphones (fonctionnant sous iOS, Android ou les services Google cloud )D’autres options ont été intégrées à l’ensemble, telle une assistance vocale et une prise de casque standard.

Selon Allen Waugerman, vice-président senior et chef de la technologie chez Lexmark, la série des Lexmark CS920 et la série Lexmark CX920 a été conçue pour des professionnels exigeants et nécessitants des appareils rapides, efficaces et intuitifs.

Ces nouveaux appareils font la part belle à ce qui se fait de mieux au niveau des impressions A3, tout en incluant toutes les fonctionnalités de la gamme de périphériques de type couleur A4 que l’on retrouve chez la marque, a-t-il rajouté.

Aucun prix n’a pour le moment été annoncé, mais cela ne serait tardé.

Entrez la légende de la vidéo ici
juin 07

La nouvelle imprimante au toner blanc de OKI

toner blanc

 

OKIDATA vient de rajouter une nouvelle recrue à sa gamme d’imprimante laser ! En effet, le constructeur japonais vient de nous présenter sa Pro8432WT, qui vient en remplacement de la Pro9420WT.

 

Présentée lors de la Fespa où elle a pu montrer toute l’étendue de son art, cette imprimante sera capable de fournir 13,000 pages d’impression (en toner blanc) contre 4,500 pages au niveau des autres couleurs. À noter que le toner blanc fourni avec les cartouches laser a été augmenté de 60% par rapport au modèle d’imprimante précédent. Selon Lee Webster, l’un des responsables de la branche marketing de OKI a d’ailleurs fièrement annoncé que la marque avait déjà enregistré près de 300 commandes, la plupart venant du Royaume Uni.

Conçue pour des domaines spécifiques, comme les arts graphiques, la machine intègre la technologie d’impression LED à haute définition d’OKI, et est capable d’imprimer en CMYK et blanc sur des médias allant jusqu’à A3. Vous pourrez également imprimer à loisir sur vos T-Shirts, près de 4 500 avant qu’une recharge toner ne soit nécessaire !

 

Webster a également déclaré: qu’en remplaçant la 9420, OKI en a profité pour améliorer la qualité de l’image, en particulier autour du blanc. En parlant ce dernier, le concepteur a ajouté que le prix du toner blanc avait été considérablement revu à la baisse, afin de rendre cette couleur, visant un marché de niche, plus accessible au « grand public ». La machine pourra également fournir une vitesse d’impression des plus acceptables, celle-ci étant capable de fournir 35 ppm avec une résolution de 1,200x600dpi.

mai 15

L’Australie offre une seconde vie à ses cartouches laser

hp recyclage

 

Le problème de la pollution générée par les cartouches est toujours d’actualité, certains pays semblant encore faire l’impasse sur les solutions proposées pour transformer ou recycler les cartouches d’encre. A contrario, d’autres pays ont décidé, semble-t-il de faire du recyclage leur cheval de bataille.

C’est le cas de l’Australie où les cartouches laser connaissent tous, quasi sans exception, une seconde vie. Mis en place depuis 2003, le programme C4PA  (Cartridges for Planet Ark ), fondé en partenariat avec HP, propose ainsi aux possesseurs de toner des solutions gratuites et vertes pour leurs anciennes cartouches.

Au lieu ainsi de finir dans une décharge à ciel ouvert, l’ancien consommable se verra démanteler afin d’être transformé en d’autres produits : des stylos, des règles ou des tables de pique-nique. Mieux encore, on fabrique désormais les routes avec du toner ! Le TonerPave est en effet une alternative à l’asphalte normal, générant 23% moins de carbone à ce niveau. À noter que cet asphalte alternatif se compose également d’huile de moteur usagé et de caoutchouc.

Outre le fait de transformer les cartouches laser en objets ou matière autres, celles-ci sont également démontées, recyclées et mélangées à d’autres types de plastique afin de créer de nouvelles cartouches.

Selon Ben Vivoda, porte-parole de HP dans la zone Pacifique Sud, cet engagement et engouement démontrent à quel point la compagnie américaine cherche à promouvoir l’impression verte, en offrant un cycle de reproductions quasi perpétuelles à ses cartouches.

À voir désormais si ce genre d’initiative risque, sur le long terme, risque de se répandre dans d’autres pays.

Entrez la légende de la vidéo ici
nov 21

Les nouvelles imprimantes HP Laser Jet Pro arrivent

hp laserjet

HP vient de rajouter six nouvelles imprimantes monochromes LaserJet Pro à son catalogue. Les HP LaserJet mono et multifonctions nouvelle génération ont connu une belle mise à jour, proposant une vitesse d’impression de 15% à 20% plus rapides que leurs prédécesseurs. Détail ayant son importance, la gamme comprend également la première imprimante LaserJet coutant moins de 100 $ la série HP LaserJet Pro M12. C’est également l’une des plus petites imprimantes laser jamais livrées par HP.

Selon le constructeur américain, la M12, ainsi que les séries multifonctions M26, M100 et M200, ont été conçues dans l’optique d’aider les personnes mobiles à optimiser leurs impressions. Ainsi, les imprimantes, non contentes d’être compactes, permettent également aux utilisateurs d’imprimer à partir d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur portable, grâce à la technologie HP ePrint. Les utilisateurs peuvent ainsi imprimer directement depuis leurs appareils mobiles, via la WIFI, sans forcément passer par un réseau d’entreprise.

HP ne bride cependant pas la qualité et la série M200 offre, par exemple, une vitesse d’impression de 7 secondes, la plus efficace de sa catégorie. La série offre également un coût par page de 5 à 10% inférieur à celui de ses prédécesseurs. Enfin, les nouvelles imprimantes laser peuvent aider les entreprises à économiser sur leurs dépenses énergétiques, tout en protégeant l’environnement, grâce à la technologie HP Auto-On / Auto Off, permettant aux clients de configurer leur appareil pour qu’il s’allume automatiquement selon leur bon vouloir.

hp logo

Les imprimantes sont d’ores et déjà disponibles, à l’exception de la HP LaserJet Pro M203dw et de la HP LaserJet Pro MFP M227fdw, qui devraient être disponibles après le 1er décembre.

août 22

L’impression laser en chute libre en Europe

toners-laser

Les choses ne vont pas fort pour les constructeurs d’imprimante laser. En effet, les utilisateurs d’imprimantes laser européens semblent bouder les toners, comme en témoignent les chiffres de l’IDC.

Selon les chiffres de l’organisation, cette baisse serait due à une forte augmentation des ventes d’imprimantes jet d’encre, qui ont profité d‘une hausse de 3,4% de leur vente. Les chiffres sont moins encourageants du côté du marché du laser, qui doit faire face à une baisse de 7,9% au niveau des livraisons. Du côté des revenus, le secteur a connu une baisse de 1,4%.

Les imprimantes multifonctions continuent de progresser au niveau des ventes, celles-ci ayant généré 81,4 % des livraisons. Un chiffre qui fait plaisir aux constructeurs, ces derniers ayant été plus prudents au niveau de leurs estimations.

Au niveau mondial, le bilan est loin d’être bénéfique pour les constructeurs d’imprimantes laser. Les ventes ont chuté de près de 15,7%, tandis que les imprimantes jet d’encre sont passées à la vitesse supérieure, avec une augmentation de 5,5%.

imprimante laser

Les professionnels ont particulièrement contribué à l’augmentation des ventes. On a ainsi noté une belle augmentation à hauteur de 37,5 %, de quoi faire briller les yeux des constructeurs de jet d’encre.

On ignore si la tendance va s’inverser avec le temps, mais avec l’arrivée des nouveaux services de certaines marques (comme l’instant Ink de HP), et de nouveaux procédés comme les imprimantes à réservoirs, les constructeurs d’imprimantes jet d’encre risquent de prendre l’ascendant de façon radicale. À voir si l’impression réserve de nouvelles innovations pour la rentrée. Nous y reviendrons.

avr 21

Okidata illumine l’impression avec ses nouvelles imprimantes laser

 

oki-pro6410neon-toner

Okidata vient de lancer une nouvelle d’imprimante aux propriétés des plus innovantes. En effet, la Pro6410 NeonColor, comme son nom l’indique, vous permettra de donner vie à des impressions particulièrement flashy et fluorescentes !

Selon les concepteurs de l’imprimante, ce nouveau modèle devrait permettre à l’utilisateur de sortir du cadre habituel : jaune, noir, cyan, magenta, pour avoir des coloris encore plus éclatants. Mieux encore, Okidata a équipé deux autres modèles d’imprimantes (les Pro7411WT et Pro9420WT ) de toner blanc, la petite révolution de la marque qui avait fait son effet lors de sa sortie

En effet, le constructeur américain lançait, il y a quatre ans de cela, une gamme d’imprimantes LED pour format A3 et A4, intégrant justement la technologie du toner blanc. Cette dernière permet, par exemple, de marquer des feuilles de manière discrètes, la poudre blanche pouvant être révélée à la lumière UV. Idéal pour les contrôles de sécurité.

Selon Dave Willcox, l’un des responsables de la branche européenne d’OKI, ces nouvelles imprimantes devraient permettre aux accros du design de libérer leur potentiel créatif. À ce titre, la firme vise, principalement, un public de niche (graphistes, magasins de photocopie,etc…). La versatilité de l’imprimante Pro6410 permet ainsi d’obtenir des résultats professionnels à moindre coût, et à « domicile ».

white-ont

Pour ce qui est du prix de ces nouvelles machines, la Pro6410 coûte 2257 euros, tandis que ses comparses intégrant le toner blanc planchent autour des 3681 et 5777 euros, pour les modèles Pro7411WT et Pro9420WT respectivement.

mar 20

Konica Minolta veut recycler des bouteilles de lait pour stocker sa poudre de toner

bouteille-toner

Recyclage et impression font parfois bon ménage, comme en témoigne l’initiative prise par le fabricant japonais Konica Minolta. En effet, afin de fabriquer des bouteilles de toner plus vertes, la firme a décidé d’utiliser des bouteilles de lait recyclées.

La firme prend les choses à cœur, et s’est lancé dans la conception d’un système de lavage spécial, qui permet d’enlever les résidus de lait des bouteilles, de manière définitive. Si une usine de traitement est déjà en activité en France, dans les Vosges, Konika Minolta a également fait installer une usine de ce type en Malaisie et au Mexique.

La raison pour laquelle les bouteilles de lait ont été choisies n’est pas anodine. En effet, celles-ci répondent aux normes nécessaires à la production de bouteilles d’encre fiables. Selon Ricardo Barba, responsable de l’usine située dans les Vosges, la composition chimique d’une bouteille de lait, ainsi que ses spécificités, en font l’objet idéal pour stocker de la poudre. Si la marque débute dans ce type de recyclage, elle compte passer à la vitesse supérieure dans les mois à venir. Ainsi, l’objectif futur est de passer de 25% d’objets recyclés, à 100% d’ici l’année prochaine.

cartouche-laser

Il sera bon de voir si d’autres usines de ce type vont s’installer au travers le monde. Selon les responsables de chez Konica Minolta, l’enjeu est de maintenir la cadence et de fournir ses usines en matière première. On verra peut-être apparaître, dans un futur proche, des poubelles portant la mention « bouteilles de lait pour usine de recyclage ».

Votre bouteille de lait risque, bientôt de finir dans votre bureau, remplie de poudre de toner !

mar 08

Impression laser : Hong Kong et Xerox passent au vert

 

cartridge-green

 

L’impression verte essaye désormais de s’imposer dans les bureaux et les têtes pensantes de la marque Fuji Xerox veulent transformer l’île de Hong Kong en un endroit plus propre et responsable au niveau de l’impression.

Selon Herbert Hui, président de la branche locale de Xerox, la compagnie s’est donné pour mot d’ordre d’aider les compagnies de la ville à réduire drastiquement son taux d’émission de carbone, au travers de diverses initiatives comme le recyclage des imprimantes de bureaux mais aussi des services spécialisés . Ainsi, la marque vient de lancer cette semaine un nouveau service, permettant aux compagnies de vérifier et d’analyser le taux de consommation de papier et d’énergie. Mieux encore, les bureaux disposeront de leur propre système de dépôt de cartouches laser usagées, afin d’en faciliter le transport vers un lieu de traitement.

Depuis 2004, la compagnie a établi son programme de gaspillage zéro, en collectant par exemple des consommables dans toute l’Asie. Lesdites cartouches laser seront ensuite dispatchées dans 88 catégories différentes, du métal en passant par le plastic et le verre, avant d’être traitées dans un centre de recyclage en Thaïlande. Toujours selon Hui, Hong Kong se dirige graduellement vers un projet de ville dépourvue d’émission nocive de carbone. L’an dernier, le département environnemental de la ville a même sorti un rapport mettant en exergue les mesures prises par le gouvernement afin de lutter contre le changement climatique.

c1823234-e524-11e5-9c87-1b0e9fb1e112_1280x720

Lutter contre la pollution générée par les cartouches laser semble prendre de l’essor, en espérant désormais que ce type d’initiative se repende désormais dans le reste du monde.

Entrez la légende de la vidéo ici
mar 03

Ricoh : la marque au cœur du recyclage de cartouche

laser toner cartridge

Ricoh n’est peut-être pas l’un des cadors de l’impression laser, mais la marque a depuis longtemps mis un point d’honneur à faire de la lutte contre la pollution l’un de ses chevaux de bataille.

Le recyclage de cartouche n’est peut-être pas très répandu mais le constructeur japonais s’attache régulièrement à allier impression et écologie. A ce jour, ce sont près de 4,000,000 d’éléments qui ont été récupérés au travers des différents centres de recyclages situés en Europe. Le professionnel ou le particulier pourra ainsi faire appel au portail web de la marque, qui propose des solutions pour renvoyer les toners usagés de manière gratuite. Ainsi, ce sont près de 350 retours qui sont gérés au quotidien, et le chiffre est en hausse constante.

Afin de maximiser l’efficience du système de retour des éléments réutilisables ou recyclables, Ricoh a mis au point système , le RAMS (pour Ricoh Asset Management System ) . Avec ce procédé, le constructeur est en mesure de scanner et identifier les pièces au travers de leur numéro de série. Cela créé une base de données facilitant ainsi la distribution des toners auprès des entreprises de recyclages agréés. ricoh-constructeur

Avec ce modus operandi privilégiant la récupération au maximum, Ricoh a réussi en 2001 à n’envoyer quasi aucune cartouche laser à la poubelle. Un bel exploit qui prouve qu’une bonne infrastructure et de la volonté peuvent permettre une chute drastique de la pollution liée aux consommables. Rappelons que ce sont près de 300 millions de cartouches qui finissent chaque année à la poubelle ou dans la nature.

Entrez la légende de la vidéo ici